1er bus 100% autonome

1er bus 100% autonome : voici notre avenir ! Suite à mon article précédent sur les nouveautés et l’autonomisation des futurs véhicules et moyens de transport, je vous présente aujourd’hui le premier bus 100% autonome

La France accueille pour la première fois depuis septembre dernier, un bus électrique et 100% autonome. Il circule sur la ligne 393 de la RATP et pourra accepter les passagers pour l’automne 2022

Ressemblant beaucoup au bus que nous connaissons actuellement, celui-ci propose également des places assises, au nombre de 18 et une cinquantaine debout. Le seul changement, et pas des moindres, c’est l’absence d’un chauffeur physique. Du même principe que les voitures autonomes, c’est grâce aux différents capteurs et caméras, que le véhicule roule. Le volant bouge tout seul, le freinage se fait automatiquement en fonction des feux de signalisation ou de la circulation. C’est l’ordinateur de bord qui reçoit les informations et qui gère la circulation. L’agent n’est là que pour reprendre la main au cas où.

Contexte actuel du 1er bus 100% autonome :

Cela fait donc quelques mois que le bus roule dans la région parisienne. Il n’y a pas de passager mais c’est avec des conditions réelles qu’il circule.  «Si le ministère de la Transition écologique nous en donne l’autorisation, nous souhaiterions poursuivre l’expérimentation et transporter des passagers dans ce bus à partir de l’automne 2022», affirme Côme Berbain, directeur de l’innovation du groupe RATP. 

Ce projet promet une belle avancée dans l’innovation des transports en commun. L’idée de développer un bus 100% autonome n’a pour l’instant été testé seulement en Chine et à Malaga en Espagne. C’est un progrès à suivre de près pour la RATP. Le but sera également de faire circuler plus de bus sur la même ligne, comme c’est le cas actuellement sur les lignes automatisées du métro parisien. 

Cependant, il reste encore plusieurs améliorations à mettre en place pour s’imaginer pouvoir autoriser l’accès du bus aux passagers. Plusieurs problèmes ont été détectés, notamment la réaction de ce moyen de transport collectif quand le feu passe au rouge ou à l’orange. D’autres préoccupations se présentent également concernant la production. En effet, pour l’instant, il y a peu de fabricants de bus autonomes. C’est CRCC, l’industriel chinois qui est à l’origine de la création de ce bus sur la ligne 393. Il est le seul à avoir répondu à l’appel à projet lancé il y a deux ans par le groupe public français.

Pour conclure, cette innovation assure beaucoup de promesses pour le futur de la mobilité. Avant de s’imaginer monter dedans, il faut encore attendre un peu une meilleure fiabilité de ce nouveau moyen de transport.

Posts created 83

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut